La faille souterraine et autres enquêtes de Henning Mankell

publié le 12 déc. 2012 à 06:22 par Utilisateur inconnu   [ mis à jour : 7 janv. 2013 à 04:56 ]
Pourquoi Mankell nous offre-t-il un volume des cinq premières enquêtes d’un Wallander tout juste sorti
de l’école de police ?
« Beaucoup m’ont posé la question suivante : Que faisait Wallander avant le commencement de la
série […] où il est réveillé à l’aube le 8 janvier 1990 par un appel qui marque le début de Meurtriers
sans visage. Il est flic depuis longtemps, il est déjà père et divorcé, et il a quitté Malmö pour Ystad
voici plusieurs années […]. Les lecteurs se sont interrogés. Et moi avec eux. J’ai alors commencé à
écrire dans ma tête des récits qui se déroulaient avant cette date magique du 8 janvier 1990 […]. Ils
constituent un point d’exclamation après le point final. Aucun tableau n’est jamais achevé. Mais ces
fragments m’ont semblé devoir faire partie du lot. Le reste appartient au silence. »
Wallander débute sa carrière à 21 ans à Malmö. Il rencontre Mona, devient le père de Linda, et
entretient déjà des relations orageuses avec son père fantasque qui n’accepte pas le choix
professionnel de son fils. Chacune de ces cinq enquêtes est un mini roman qui révèle l’être
éminemment humain qu’est Wallander. Malgré le coup de couteau qu’il reçoit dès sa première enquête,
Wallander, qui est déjà guidé par son intuition dans ses enquêtes, cherchera toujours à s’approcher au
plus près de l’homme pour mieux le comprendre, pour détecter ses failles et entrevoir les mobiles de
ses actions meurtrières. C’est avant tout celui qui s’intéresse aux laissés-pour-compte de l'évolution
Comments