BD "one-shot"‎ > ‎2020‎ > ‎

Nymphéas noirs

de Fred Duval - Editions Dupuis

Dans le village de Giverny, où Claude Monet peint quelques-unes de ses plus belles toiles, la quiétude est brusquement troublée par un meurtre inexpliqué. Tandis qu'un enquêteur est envoyé sur place pour résoudre l'affaire, trois femmes croisent son parcours. Mais qui, de la fillette passionnée de peinture, de la séduisante institutrice ou de la vieille dame calfeutrée chez elle pour espionner ses voisins, en sait le plus sur ce crime ? D'autant qu'une rumeur court selon laquelle des tableaux d'une immense valeur, au nombre desquels les fameux Nymphéas noirs, auraient été dérobés ou bien perdus.

Quand la passion se mêle à l'art en un jeu de miroirs, Michel Bussi nous emporte dans un tourbillon d'illusions et de mystère, merveilleusement retranscrit par Fred Duval et mis en lumière par Didier Cassegrain, dont les atmosphères évanescentes rappellent l'empreinte impressionniste.

Bien plus qu'une adaptation, Nymphéas noirs est à la fois un hommage à l'un des mouve-ments les plus symboliques de la peinture moderne, un polar envoûtant à travers les époques et un superbe conte de fées empoisonné. À l'image de ces nymphéas, aussi sombres que sublimes.



L’auteur :

Né en janvier 1965 à Rouen, Fred Duval y suit des études en histoire. Il décroche sa maîtrise en étudiant les caricatures d'un journal durant l'affaire Dreyfus. Dans les années 80, Il joue beaucoup de guitare et affûte sa plume dans des fanzines et journaux d'étudiants. Fred publie son premier album, 500 fusils, en 1995. La même année, il réalise son premier grand succès, Carmen Mc Callum, au sein du Label « Série B ». S’ensuivent Travis et Hauteville House. En 2008, il publie avec Philippe Ogaki, Meteors, une série de science-fiction, avant de s’attaquer avec le dessinateur Zanzim à un vieux rêve : adapter Tartuffe en bandes dessinées. Il intègre en 2010 l’équipe du Casse avec La Grande Escroquerie et crée Nico, avec Philippe Berthet aux éditions Dargaud Benelux. La même année, il se lance aux côtés de Jean-Pierre Pécau dans l’aventure Jour J, une série concept dirigée par Fred Blanchard qui revisite les grands tournants de l’Histoire.
En 2012 il publie l’homme de l’année 1917 qui a connu un beau succès critique et commercial.
En 2014 paraît un album consacré à Esterhazy et l’Affaire Dreyfus ainsi que Wonderball ambitieux thriller écrit avec Pecau et dessiné par Colin Wilson.
En 2016 paraissent deux nouvelles séries chez Delcourt : Mousquetaire et Nom de code : Martin.
En octobre 2016 paraît l’album XIII Mystery écrit sous la direction de Jean Van Hamme et dessiné par Corentin Rouge. Fred vient de publier avec Pécau et Subic une grande saga Steampunk autour des personnages des Sherlock Holmes et Moriarty.
En octobre 2018 paraît chez Dargaud le premier tome d’une nouvelle série de Science Fiction crée avec Emem et Fred Blanchard : Renaissance.